Walou à l’horizon : la dernière aventure de Bouzid et Zina | Musée de l’histoire de l’immigration

Slim, caricaturiste, dessinateur de presse, bédéiste, appartient à la génération des pionniers du Neuvième art en Algérie. Né en 1945 du côté de Sidi Bel Abbès dans l’ouest algérien, Menouar Merabtène débarque à Alger un 14 septembre 1964. Ses premiers dessins paraissent dans la presse de l’époque (El Moudjahid, Algérie Actualité) avant d’être publiés sous forme d’albums.

En 1969, ses personnages phares voient le jour, à commencer par Bouzid el-Besbesi, véritable héros « populaire » « officiel » et « national« , amateur de « Leben 33« , figure de l’Algérien, politisé et contestataire, persifleur et idéaliste, généreux et inflexible. Zina, sa dulcinée – « la bombe dialou » dans sa version algérienne – est apparue elle en 1968. Sa voilette toute algéroise ne doit pas désorienter : Zina est une femme libre et moderne. Le couple, légitimé par aucunes instances officielles ou religieuses, s’aime et multiplie les smacks intempestifs et subversifs à longueur de planche au pays du livret de famille inquisitorial. A ces deux là, il faut ajouter les amis : l’inénarrable Ameziane, berbérichon pur sucre de Tizi-Ouzou, et le chat Elgatt Mdigouti. Reste l’ennemi de toujours, Sid Esadik, figure du mal et de l’intégrisme.

La suite de l’article : Walou à l’horizon : la dernière aventure de Bouzid et Zina | Le magazine : Beaux livres | Musée de l’histoire de l’immigration.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s