Rencontre avec Tarek et Vincent Pompetti pour la guerre des Gaules – Bulle d’Encre – L’actu BD en un clic !

De Bello Gallico, de 58 à 51 av. J.-C., est le récit détaillé de  la guerre de conquête entreprise par le général romain Jules César et la résistance que lui opposent les tribus gauloises. La victoire romaine est assurée en 52 av. J.-C. par la bataille et le siège d’Alésia, et la célèbre défaite d’un certain Vercingétorix. Cette guerre tumultueuse prendra véritablement fin un an plus tard… C’est la colonne vertébrale de cette intégrale, une espionne éduenne au service des Romains, un druide fanatique qui prêche la guerre à outrance contre l’envahisseur, un chef Arverne combattant sous les ordres de Vercingétorix et un général romain proche du parti sénatorial qui obéit à César, mais ne partage pas ses desseins… L’accent est mis sur la relation particulière entre  César et Vercingétorix, amis et alliés dans un premier temps pour finir par devenir des rivaux acharnés. Fiction et réalité, histoire et propagande, trahison et acte de bravoure plongent le lecteur dans l’intimité du fondement de mythes et de symboles bien présents encore aujourd’hui.

Rencontre avec les auteurs.

Bulle d’Encre : Suavelos Tarek et Vincent, comment vous est venue l’idée de ce diptyque et l’envie de collaborer à sa réalisation ?

Tarek (Scénario) :
J’ai une très grande passion pour l’histoire antique depuis ma plus jeune enfance. J’ai eu la chance de visiter Carthage à l’âge de 6 ans puis Rome à 14 ans et mon envie de raconter des histoires sur cette période vient sûrement de là. Pour être encore plus précis, je suis un grand lecteur d’auteurs romains, alexandrins ou encore grecs comme Platon, Sénèque, Aristote, Homère, etc… Je travaille avec Vincent depuis 2004 et, à la suite de Sir Arthur Benton (cycle II), nous avons d’un commun accord choisi d’adapter le livre de César qui raconte la conquête de la Celtique (Gaule). La période marquant la fin de la République et le début de l’Empire nous plait à tous les deux et nous pensons que ce moment de l’histoire du monde a marqué une bascule pour notre devenir : partir sur cette aventure éditoriale nous semblait être une bonne idée pour assouvir notre passion et proposer au public un regard nouveau et loin des clichés véhiculés par le « roman national » qui, selon moi, n’a plus lieu d’être dans la France d’aujourd’hui. Nous devrions changer de discours pour retirer la part de propagande qui divise les gens.

La suite de l’interview : Rencontre avec Tarek et Vincent Pompetti pour la guerre des Gaules – Bulle d’Encre – L’actu BD en un clic !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s