Archives du mot-clé Бретань

Le Malouin – embarquement pour Quai des Bulles

Le Malouin (Tarek et Pompetti aux éditions Tartamudo) est donc prévu en avant-première pour le festival de Quai des Bulles à St Malo. Nous serons présents sur le stand Tartamudo : dédicace, vente d’originaux, de peintures et discussion autour de nos albums !

Quelques petites précisions sur un album qui renaît de ses cendres. Il avait fait l’objet d’une première parution en 2008 et d’une exposition à la tour Bidouane qui avait connu un très grand succès. Cependant cette édition ne fut pas suffisante et une version plus aboutie voulue par les auteurs sort aujourd’hui, avec de nombreuses nouvelles pages, des planches retravaillées et le petit changement du personnage principal. Sans oublier un dossier en fin d’ouvrage, comme c’est souvent le cas avec moi que ce soit sur Sir Arthur Benton ou encore La Guerre des Gaules.

« Le Malouin » (from Tarek and Pompetti in Tartamudo publishing) is scheduled for a preview at the Quai des Bulles festival in St Malo, France. We will be present on the stand of our publiher: dedication, sale of original paintings and discussion of our albums!

Few details on an album that is reborn from its ashes. He had been first published in 2008 and an exhibition at the Tower Bidouane who had met with great success. However, this issue was not sufficient and a more accomplished intended by the authors released today, with many new pages, boards and reworked the small change of the main character. Not forgetting a file at the end of work, as is often the case with me both on Sir Arthur Benton or the Gallic War.

Morceau d’une nouvelle planche  :

Version 2012 d’une planche : un nouvel éclairage, scan et couleur de meilleures qualité que la première version.

Version 2008 : on notera au passage que cela a permis de rectifier une erreur, dans la case 3, la main gauche ne pouvait tenir la pistole, puisque le capitaine a perdu une main. Il tient désormais l’arme du bon côté !

 Cases refaites ou retouchées :

Le texte a également été retravaillé et il a connu de nouveaux ajouts.  Un site consacré à cet album a été mis en ligne pour mettre en avant l’actualité de ce livre  :http://lemalouinbd.wordpress.com/

(source : Le Malouin – embarquement pour Quai des Bulles « Vincent Pompetti site officiel)

ACHETER EN LIGNE :

Festival BD d’Ancenis

Tarek et Vincent Pompetti étaient en dédicace au premier salon BD d’Ancenis, non loin de Nantes. Notre album La guerre des Gaules a connu un véritable succès auprès de ce public. Un grand merci aux bénévoles et organisateurs qui ont défendu les albums de notyre maison d’édition. Il est à noter que l’affiche a été réalisée par Brucero, un auteur de grand talent.

Le programme : Festival BD d’Ancenis

Le festival 2012 – Quai des bulles – Festival de la BD

See on Scoop.itLa Guerre des Gaules

Les éditions Tartamudo seront présentes à Quai des Bulles 2012 avec José Jover, Tarek et Vincent Pompetti. Vous pourrez vous faire dédicacer La guerre des Gaules et Le Malouin, en avant-prelmière sur ce salon !

See on www.quaidesbulles.com

Résultat du concours sur le site Peplum

Nous avons organisé avec le site Peplvm un jeu concours autour de la BD consacrée à la guerre des Gaules. Voici les réponses et la liste des heureux élus qui ont gagné un album.

Les réponses au concours :

1) Jules César n’a jamais été «empereur».

Il a exercé les diverses magistratures du cursus honorum (édile, questeur, préteur etc.), mais en Gaule il était proconsul. Et, à son retour à Rome, il se fera nommer dictateur… à vie.

Son titre d’imperator était purement honorifique, ayant ainsi été acclamé par ses soldats sur le champ de bataille comme tout général romain vainqueur (un peu comme «maréchal», qui n’est pas un grade militaire mais un titre honorifique). La notion d’«empereur» n’existait pas à la fin de la République et n’apparaîtra qu’à partir de Tibère, successeur d’Auguste.

Nous avons aussi reçu une réponse qui ne manquait pas d’intérêt : c’est, en effet, avec la seule Xe Légion que César se porte au devant des Helvètes; toutefois comme proconsul des Gaules cisalpine et transalpine ainsi que d’Illyrie, il a déjà à ce moment 4 légions sous ses ordres.

Mais bien entendu, ce subtil distinguo pâlit devant la bourde «Jules César, Empereur romain» !

2) Les Éduens.

«Amis et Alliés du Peuple romain.»

3) Monarchie.

Comme son père Celtill, Vercingétorix aspirait à la monarchie. Le vergobret Gobanicio, frère de Celtill, avait fait périr ce dernier parce qu’il rêvait d’abattre la république et de rétablir la monarchie à son profit. Le premier geste de Vercingétorix, lorsqu’il acquit un certain poids politique, fut de tuer son oncle républicain.

4) Arioviste, roi des Suèves.

5) Des profils sur des monnaies à son nom.

6) Il s’agit du Coolus

… dont il existe plusieurs variantes : «Mannheim», «Buggenum». Vincent Pompetti a également dessiné des italiques «Montefortino» qui sont plutôt des IVe-IIe s. av. n.E. (entre autres, donc, les Guerres puniques), quoique le Montefortino semble avoir été conservé au Ier s. de n.E. par les prétoriens — un peu à la manière dont les gardes d’honneur, en tenue de parade, aient conservé des uniformes du XIXe s. (Garde républicaine en France, Life Guard et Horses Guards en Grande-Bretagne, Escorte royale en Belgique) voire plus anciens encore (Garde suisse du Vatican).

Il est certain que les armes étaient récupérées et systématiquement recyclées. On a conservé un casque romain avec gravé dedans les noms de sept propriétaires successifs. Mais c’est bien le Coolus qui est le casque emblématique des armées césariennes.

7) Cavalerie.

Marc Antoine fut le præfectus equitum d’Aulus Gabinius en Syrie. Et à Alésia, il s’illustra dans la plaine des Laumes conjointement avec C. Trebonius, repoussant la cavalerie de secours gauloise avec l’aide de la cavalerie mercenaire des Germains.

8) Non. Il s’agit d’un cousin : Decimus Junius Brutus

… qui du reste s’illustra encore contre les Helviens (52), puis à Alésia en commandant deux légions de réserve. En 46, il assiège et prend Marseille pour le compte de César, ce qui ne l’empêchera pas de se joindre aux assassins de César en 44.

9) Caton le Jeune (Caton d’Utique).

10) Florus, Plutarque et Dion Cassius.

Nous avons cité et résumé ces trois auteurs. Pourtant quelques visiteurs ont répondu :

Strabon, Plutarque, Tite-Live

voir :

Strabon, Plutarque et Florus (résumant Tite-Live et Dion Cassius)

Mais Strabon ne décrit pas les circonstances de la reddition de Vercingétorix. Il se borne à dire que le chef gaulois fut fait prisonnier et que cela mit fin à la guerre. Vint-il à César à pied ou à cheval ? Libre et en armes ou étroitement garrotté ? Ou encore, tint-il quelque discours ? Strabon n’en dit rien, il est vrai que n’en possédons qu’un abrégé grec du Xe s. («Les combats contre César eurent lieu autour de Gergovie, ville des Arvernes bâtie sur une haute montagne, et berceau de Vercingétorix; ils reprirent autour d’Alésia, ville des Mandubiens, peuple limitrophe des Arvernes, laquelle est située aussi sur une haute colline et entourée de deux montagnes et de deux rivières : le général [ennemi] y fut pris et ce fut la fin de la guerre» [Strabon, IV, 2. 3 — trad. Amédée Tardieu]).

Quand à Tite-Live, les parties de son œuvre qui traitent de cet épisode ne nous sont pas parvenues non plus. De son livre CVIII, on possède seulement le résumé suivant : «César vainc les Gaulois à Alésia et reçoit la soumission de toutes les cités qui avaient pris les armes» (Tite-Live, Pléiade éd., p. 635).

Et de toute manière, Florus (début IIe s. de n.E.) ne risquait pas de résumer Dion Cassius (150-235 de n.E.).

Les dix gagnants :

  • Florent TORRECILLAS
  • Mathilde BARON
  • Matthieu SOLER
  • Magali LEGROS
  • Dominique FARGUES
  • Sébastien RAMSEIER
  • Pascal BYLEDBAL
  • Bernard HAUGLUSTAINE
  • Raymond LARPIN
  • Sylvie BARRIO

Peplvm – Images de l’Antiquité : http://www.peplums-info/

Rejoignez nous sur notre page Facebook : La guerre des Gaules
Acheter la BD en ligne sur Librairie Amazon

Vincent Pompetti en dédicace à Bédée

Vincent POMPETTI en dédicace au salon Pré en bulles le 23 septembre 2012 pour cette  4ème édition : « La terre, notre mère » à la Salle Polyvalente de Bédée, de 10h à 19h…

Samedi 22, à 20H30 : Spectacle « Grafikofage », conte musical dessiné, salle de la Chambre au loup à Iffendic

Le site : http://guerredesgaules-bd.blogspot.fr/

Acheter la BD en ligne sur Librairie Amazon

Paris Tonkar magazine #6

Paris Tonkar magazine #6 sera disponible dans les kiosques et en vente en ligne à partir du 14 septembre. Dans ce numéro, la Bretagne est de nouveau à l’honneur avec un article sur le jam organisé à Rennes lors des Quartiers d’été, un autre sur le battle de breakdance à Saint-Brieuc. Le graffiti-artiste Nasher, un des anciens de la scène nantaise, est interviewé par Tarek : il nous parle de son art, de son parcours, le tout agrémenté par des photos sublimes. Enfin, Liliwenn qui travaille à Brest, nous raconte son évolution dans l’espace urbain et sa manière de  voir son art…

Le portrait de ce sixième opus est Number6 (il a réalisé la couverture du mag), un des grands pionniers du graffiti français et un artiste incontournable dans le monde. Yann Cherruault et Tarek reviennent avec lui sur ces années 90 où Paris était un centre foisonnant du graffiti dans le monde.

Vous pouvez également vous abonner et acquérir les anciens numéros  : Fiche d’abonnement pour le magazine

(Source : Paris Tonkar magazine #6 | 7seizh)