Archives du mot-clé édition

Maurice Rajsfus

Maurice Rajsfus

Maurice Rajsfus, auteur de Moussa et David et de Le petit Maurice dans la tourmente aux éditions Tartamudo… plus une bonne cinquantaine d’ouvrages chez divers autres éditeurs, sur 30 ans d’écriture.

Photo prise en juin 2007, au Carrefour Européen de l’image et du 9ème Art à Aubenas dirigé par le regretté Claude Moliterni (cofondateur du festival BD international, d’Angoulême). Moussa et David, a eu le prix du meilleur album de l’année.

Publicités

L’immigration à travers la BD. – ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE – PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

L’immigration à travers la BD, entretien avec Farid Boudjellal

Farid Boudjellal est un artiste reconnu dans le milieu de la bande dessinée en France. Mettant en scène dans Les Soirées d’Abdulah, ratonnade, l’histoire d’un immigré algérien dans les années 1970, il exprime les conditions difficiles des immigrés en France. Avec son album Les Beurs, il s’intéresse sur un ton plus léger aux enfants de l’immigration algérienne. Farid Boudjellal s’est fait une place en alliant un discours et des dessins originaux. Ses albums font écho aux changements culturels qu’a connus la société française dans ces années 1970-1980.

Farid Boudjellal fait parti des Black, Blanc, Beur avec José Jover et Roland Monpierre. Il anime régulièrement des ateliers de création de Bandes Dessinées et d’initiation à la narration BD. Il a commencé ces atelierss avec José Jover. (La suite…)

José Jover, El Tartamudo – ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE – PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES

José Jover a grandi dans un quartier populaire de Toulon où les livres avaient beaucoup d’importance. Il dévorait tous ce qu’il lui passait sous les yeux et tout imprimés qui pouvait lui tomber entre les mains, il avait « soif de mots et de lettres » . Quelques années plus tard, son frère l’incite à tenter le Concours des Beaux Arts de Paris. José prépare cette épreuve nationale, aux Beaux Arts de Toulon, dans des bâtiments en préfabriqués coincés entre deux bretelles d’autoroute. Mais dans ces lieux, grâce à la chance de la rencontre avec d’un maître graveur âgé à l’époque de 70 ans, il va progresser énormément dans ses connaissances sur l’Art. En juin 1975, il réussit le Concours avec mention et commence les cours et son cursus Universitaire la même année. Cette année là, est également l’année de sa naturalisation Française. La famille de José est espagnole, c’est un enfant issu de l’immigration, un primo arrivant. (lire la suite ici)

Source : José Jover, El Tartamudo – ECRIVAIN PUBLIC BIOGRAPHE – PAROLES D’HOMMES ET DE FEMMES.

La BD est en danger !

See on Scoop.itLes BD de Tarek

La bande dessinée traverse une crise sans précédent qui risque de modifier son paysage de manière irréversible (c’est également le cas de notre société de façon plus générale, nous changeons de paradigme) ! Les rapports de l’ACBD ressemblent de plus en plus aux articles de la Prvada durant les semaines qui avaient précédées la chute du mur de Berlin puis l’effondrement du système totalitaire soviétique. La presse « bien pensante » déverse tous les jours les informations qui évitent d’aborder les questions que tous nos concitoyens se posent : que se passe-t-il vraiment ? Quel sera l’avenir de nos enfants ? Et de nos Anciens ?

Nous vivons un moment historique par ailleurs puisqu’il nous est possible de nous regrouper entre auteurs pour monter des structures viables artistiquement, humainement et économiquement !

Sinon, je vous invite aussi à discuter avec les auteurs si vous avez l’occasion d’aller en salon BD et vous verrez que les rapports des « spécialistes » et « des professionnels de la profession » ne reflètent que la doxa des éditeurs de grandes tailles qui se rassurent de la sorte alors que la forêt est en feu et que les pompiers (les institutions comme les régions et l’état) n’ont plus d’essence pour leurs véhicules pour venir éteindre l’incendie !!!!!

L’avenir est incertain mais les auteurs (et j’ai commencé avec certains depuis trois ans déjà !) peuvent changer le cours de leur HISTOIRE.

See on blogs.mediapart.fr