Turcos, la boue et le jasmin | sélection du CRDP d’Amiens

Le parcours d’un tirailleur algérien (militaire de carrière) depuis sa participation à la bataille de la Marne en septembre 1914 à son décès en juillet 1918 au hameau de Tigny (commune de Parcy-et-Tigny) tout près de Soissons. De nombreuses autres actions en Picardie : dans la forêt de Compiègne, pour une “grande offensive“ (comprendre celle dite de Nivelle), dans la ville de Laon en 1916. Toutefois la préfecture de l’Aisne est donnée occupée par les Français alors qu’elle est aux mains des Allemands pendant la quasi-totalité de la Grande Guerre.

Cet album de BD est intéressant car il rappelle que depuis 1911 les indigènes d’Algérie sont soumis à l’obligation du service militaire sans avoir des droits de citoyens et que l’apport des forces coloniales fut considérable dans ce conflit. L’univers de la guerre de mouvement (avec la représentation de Joffre) précède la description du monde des tranchées tant dans sa vie quotidienne difficile que dans les assauts très meurtriers qui en découlent. Un décor non fouillé qui incite à se focaliser sur le ressenti des deux principaux personnages (le héros mort et le narrateur son camarade de combat), des couleurs pastel facilitant la portée mémorielle du récit et atténuant les dimensions tragiques. Une certaine pudeur dans la représentation de la mort qui permet de conseiller la lecture de cet album à des jeunes sans risque de les traumatiser.

La suite : Turcos, la boue et le jasmin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s